• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Economie

Les aveux d’Owona Assoumou sur les contreperformances de Adc

Envoyer Imprimer PDF
L’aéroport de Douala, 80% des recettes de l’entreprise, a enregistré une baisse d’activités et de recettes de plus de 50% en quatre mois.
La litanie des impairs, frasques et dysfonctionnements en cours à ADC (Aéroports du Cameroun) vient d’enregistrer un nouveau chapitre. Les faits sont d’une certaine saveur pour les apôtres de la bonne gouvernance parce qu’ils sont mis en exergue par le directeur général de l’entreprise lui-même. En effet, une maladresse éditoriale du dernier numéro du journal entreprise de ADC renseigne sur les contreperformances de l’équipe de direction, en place depuis le 30 juin 2009.
Selon ADC Infos n°56 récemment publié, en septembre 2011, Thomas Owona Assoumou effectue une descente sur la plateforme de Douala pour constater lui-même les problèmes qui se posent sur le terrain. Une fois sur place, selon l’article signé de Anne Mvoto, ci-devant présentatrice vedette du journal télévisé de la Crtv et actuellement chef de division de la Communication à ADC SA, le constat est alarmant. Depuis avril 2011, le niveau d’exploitation a baissé, à l’aéroport international de Douala, plaque tournante de ADC SA avec ses 80% de recettes de l’entreprise.
Mise à jour le Samedi, 21 Janvier 2012 17:57

Page 2 sur 2