• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Les dossiers noirs de la République: Au moins 15000 morts en 28 ans de règne
Le pogrome
Parole aux acteurs
Les temps n’a pas effacé les mémoires
35 condamnés à mort exécutés à Mbalmayo
Message des leaders du «Mouvement J'Ose »
L'assassinat de l'intelligence
Le pionnier passe à la trappe
Prêtres et religieuses assassinés au Cameroun (liste non exhaustive)
Villes mortes : 100 à 400 morts sans responsables connus
Le feu, les casses et les morts
Le chemin de Damase
Monarques assassins et camarades de Paul Biya
C.O. : Paul Biya caporalise Douala
Le Renouveau catastrophique
Lettre du Cardinal Christian Tumi au Gouverneur du Littoral
Quand Biya perd le Nord
La faim justifie les moyens
Cameroun, un volcan en activité
« Le Biyaïsme est un mauvais accident de l'histoire de notre nation»
Trois crimes politiques capitaux d'Ahmadou Ahidjo dans l'histoire du Cameroun
Lettre à Sa Majesté Paul Biya, Roi du Cameroun
Toutes les pages

Le pionnier passe à la trappe

Monseigneur Yves Plumey est retrouvé mort dans sa maison de Marza, maison où il s'était installé après sa retraite, au petit matin du 3 septembre 1991. Les premières enquêtes révèlent que Mgr Yves Plumey est mort par étranglement, à sa résidence du quartier Haut plateaux au lieu dit Petit Séminaire, dans la nuit du 2 au 3 septembre 1991. Ses bourreaux se seraient servis de son drap pour accomplir leur sale besogne. Les premiers soupçons ont orienté les enquêteurs vers les personnes qui étaient au service du Prélat. Lire la suite


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir