• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Assommoir La France finance les politiques publiques au Cameroun

La France finance les politiques publiques au Cameroun

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
La France finance les politiques publiques au Cameroun
Croire ou ne pas croire?
C2D: Montants des investissements et réalisations
Les enjeux du 3è C2D
COS/C2D: contribution du suivi indépendant
Dialogue citoyen sur le C2D
11è session du Comité d'orientation et de suivi du C2D (COS-C2D)
Toutes les pages

En lisant le Rapport du Comité d’orientation et de suivi (COS) du C2D qui s’est tenu le 11 mai 2017 et dont Germinal publie de larges extraits, les Camerounais ne pourront échapper à la tentation de conclure qu’au Cameroun, c’est la France qui réalise les politiques publiques pendant que les dirigeants camerounais brillent par les discours manipulateurs.
Toutes les réalisations effectuées dans les secteurs de l’Éducation, de l’Agriculture, de la Santé, des infrastructures urbaines et routières, du Développement rural, de l’Environnement et des Forêts, de la Culture, de la Recherche scientifique, etc. sont pourtant régulièrement – quand nos dirigeants en parlent – annoncées aux Camerounais comme autant de cadeaux dus « à la magnanimité de S.E. Paul Biya, président de la République, chef de l’État… »

Les deux premiers C2D (2006 et 20011) ont porté sur un investissement de 566 Milliards FC FA dont 352 milliards FCFA pour le premier et 214 milliards FCFA pour le second. L’efficacité et la pertinence du Programme ont été reconnues François Hollande et Paul Biya.
 Source: Germinal n°106 du 16 mai 2017